2 juin 2016

La maman plus forte que la maladie

Cet après-midi, j’ai participé à un programme thérapeutique en tant qu'aidant ressource.
Me la péter, ça, c’est fait !
J'ai raconté au groupe que ma mère adore m'avoir à ses côtés sur le canapé en me tenant la main. Ses 2 mains sur la mienne, posée sur ses cuisses et contre son ventre. Elle parait en sécurité et que rien ne peut nous atteindre.
J'ai précisé que, si je ne faisais que regarder la télé pendant ce temps ; systématiquement,  je m'endormais alors que cela ne m'arrive jamais seul. Je peux regarder des heures un programme sans m'endormir même en fin de soirée, alors qu'avec ma mère, je succombe.

La psychologue du groupe a trouvé cela très intéressant et m'a dit que durant ce joli moment, les rôles se ré-inversaient naturellement (la première fois avec la maladie neurodégénérative et l’aidance) et que ma mère retrouvait son rôle de maman et moi de fils.

Joli non ?